J’ai remarqué un truc étrange en engloutissant ma pizza du midi. Lorsque mon doudou a annoncé ma grossesse à sa famille il y a un peu plus de deux mois, on lui avait demandé si j’avais des envies particulières. Clairement non. J’ai eu la chance de ne pas avoir de nausées, mais je n’avais pas envie de manger pour autant. On me donne, je mange et c’est déjà bien. En revanche, il y a eu quelques dégoûts alimentaires…

L’année dernière, j’ai eu en horreur le jus d’orange ; cette année, c’est l’odeur des poivrons que je ne supporte pas. Et moi qui adorais les champignons, je ne peux plus voir en peinture, tout comme les boulettes de bœuf des pho. Je dois déjà dire adieu aux petites choses sympathiques telles que sushi, fromage au lait cru, foie gras, œufs au plat ou à la coque, mousse au chocolat, rillettes et autres mousses de canard, alors ne plus pouvoir manger certaines choses parce que je ne peux plus les sentir, ça m’embête un peu !

Et pour ne rien arranger, je me dirige naturellement vers des aliments que je mangeais régulièrement dans mon enfance : Chocapic « aux pépites de chocolat », lait froid au Nesquik, pizza, gâche vendéenne…bref du gras et du sucre. J’engloutis également pas mal de fraises, alors que je n’en ai pas particulièrement envie au moment de faire ma liste de courses, mais comment résister en passant devant au supermarché, elles sentent tellement bon !

Pour terminer, un petit message à ma sœur : si tu pouvais me ramener des maki du Wrap’N Roll ou des sushi de chez Michi (avec tamago) quelques jours après mon accouchement, ce serait hyper sympa ! Au reste de ma famille rémoise, un petit foie gras avec de la confiture de figues et des toasts suffiront 🙂 Merci !

Allez, plus que 20 semaines maximum…

2 comments on “Envies et dégoûts pendant la grossesse”

Laisser un commentaire