Aujourd’hui, sauvetage du chat coincé chez le voisin en vacances et courses chez Carrefour.

En arrivant, mon réflexe est de jeter un coup d’œil rapide vers la caisse prioritaire, qui n’est pas souvent ouverte. Cette fois-ci, j’ai de la chance. On fait nos courses tranquillement, puis vient le moment de payer.

Nous arrivons en même temps qu’une meuf, je dirais même une connasse, avec un panier aussi rempli que le nôtre. Je la regarde, elle aussi, puis me toise de la tête aux pieds, me passe devant sans dire un mot et s’empresse de poser son premier article sur le tapis roulant. Heu…allô ? Un bide de 7 mois et demi, un bola de grossesse, le tout associé à une caisse prioritaire, ça percute dans ta petite tête ?! Non ? Excuse-moi mais à part le gras de ton bide qui commence à couler par-dessus ton short, à l’avant comme à l’arrière, tu as quoi de prioritaire ? Et paf ! Énervée pour une bonne partie de l’après-midi.

On commençait à se résigner à déposer nos articles quand on a vu que la caisse d’à côté allait ouvrir. On en a profité et finalement on a réglé avant elle. Mais je suis partagée entre l’immense envie de défoncer cette parfaire inconnue et la satisfaction d’avoir réglé mes achats la première à une caisse standard. Et le remords de ne pas lui avoir souhaité « une bonne fin de grossesse » avant de partir.

Je trouve ça fou que les gens agissent de cette manière. C’est un peu comme dans le métro parisien, les gens voient bien la femme enceinte entrer dans la rame (on ne voit qu’elle de toute façon), mais combien vont reconnaître qu’elle est prioritaire en lui demandant si elle souhaite s’asseoir ? C’est exactement la même chose en caisses.

Il n’y a pas si longtemps, je suis allée dans un magasin de bricolage avec ma maman. Sur toutes les caisses du magasin, il devait y en avoir trois ou quatre d’ouvertes, donc toutes blindées. Il n’y avait qu’une caisse prioritaire, un jeune couple et un monsieur assez chargé y faisaient la queue. Nous sommes arrivées en même temps que deux mémés, qui avaient visiblement décidé de passer devant le jeune couple. Ma mère demande à passer devant, en montrant la bête (moi) et en précisant que j’étais enceinte. Ça se voyait enfin bon, devant la mauvaise foi de certaines on se dit qu’il vaut mieux le préciser. Réaction des mémés en me voyant : « Ah…elle est enceinte ? » Non, je fais de l’aérophagie vieilles biques…allez hop, ça dégage.

Va falloir s’imposer un peu plus…habituellement je ne suis pas du genre à réclamer mais là ça commence doucement à me gaver. Les gens, il ne me reste plus qu’un mois et demi, si vous avez quelques courses à me faire faire, c’est le moment d’en profiter !

4 comments on “Bonne fin de grossesse, bitch !”

      • On revient de chez Leclerc, et je suis passée devant un vieux con avec son petit-fils.
        -« on pourrait passer devant svp ? »
        -« pourquoi? »
        -« …future maman… »
        -« …si vous voulez »

        Quand même, je commence mon 9 mois fin de semaine prochaine !

        Un des seuls avantages d’être enceinte dans un espace public, c’est justement de pouvoir passer en priorité sans avoir à se justifier. Faudra bientôt montrer son colostrum et des pertes vaginales pour convaincre.

Laisser un commentaire